Déclaration

DEFENDRE LE DROIT A LA SANTE POUR TOUS DE METTRE FIN AU SIDA D'ICI 2030

1 December 2017

Une nouvelle infection par le VIH en est une de trop - et en 2016 il y en avait 1,8 million.

En adoptant les objectifs de développement durable, la communauté internationale s'est engagée à mettre fin au sida d'ici à 2030. Cela ne sera possible qu'en garantissant le droit de chacun à la santé. Ce droit est mis en péril lorsque les gens sont confrontés à la stigmatisation et à la discrimination, et lorsqu'ils manquent d'informations et  de services. La stigmatisation et la discrimination, qui demeurent concrètement présentes dans les communautés du monde entier, jouent un rôle particulièrement incendiaire dans la poursuite de la transmission du VIH.

Quand les adolescentes manquent d'autonomie corporelle; lorsqu'ils ne peuvent pas éviter d'être mariés lorsqu'ils sont enfants ou de se protéger contre le VIH, d'autres infections sexuellement transmissibles ou des grossesses non désirées, elles sont privées de leur droit à la santé. En conséquence, nous observons des taux alarmants et inacceptables de nouvelles infections à VIH chez les adolescentes et les jeunes femmes, en particulier en Afrique. Lorsque les jeunes font face à des prestataires de soins de santé qui jugent et d'autres barrières culturelles qui bloquent leur accès à l'information et aux services, ils ne réalisent pas leur droit à la santé. Lorsque des lois et des politiques injustes empêchent les populations clés d'obtenir des services, ou lorsqu'il y a diffamation des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, des travailleurs du sexe, des consommateurs de drogues, le droit à la santé est entravé.

Souvent, pour les plus marginalisés et aliénés de la société, rester caché pour sa sécurité personnelle ou en raison d'une désapprobation anticipée est perçu comme le meilleur moyen de vivre une vie sans violence. Cependant, cela signifie souvent qu'ils sont privés de prévention, de diagnostic et de traitement qui sauvent des vies.

L’UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la population, a rejoint ONUSIDA, le Programme commun des Nations Unies sur le VIH / SIDA, pour diriger la Coalition mondiale pour la prévention du VIH, travaillant avec les gouvernements, les communautés et les partenaires pour intensifier les efforts de prévention dans les pays et populations les plus touchés. . Nous travaillons ensemble pour autonomiser et protéger nos jeunes avec des connaissances grâce à l'éducation. Nous soutenons et adoptons les communautés vulnérables et les populations clés pour leur permettre d'accéder à des services basés sur les droits et de réaliser leur potentiel.
 

L'UNFPA appelle les gouvernements et les communautés à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à la stigmatisation et à la discrimination en tant que pierre angulaire du droit à la santé pour tous. Nous devons continuer à promouvoir l'inclusivité et la tolérance afin que, ensemble, nous puissions mettre fin au sida d'ici à 2030.