LE PROJET SWEDD VALIDE SA STRATEGIE REGIONALE DE COMMUNICATION

2 May 2017

L’Atelier régional de validation de la Stratégie Régionale de Communication pour le Changement Social et de Comportement et de développement des messages et supports s’est tenu à Bamako du 19 au 27 avril 2017

105 participants représentant les six (06) pays du projet SWEED (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), et des représentants de l’UNFPA, de la Banque Mondiale, de l’OOAS et des personnes ressources et consultants ont participé  aux travaux de l’atelier de même que des experts des différents ministères impliqués dans la mise en œuvre du projet SWEDD, des leaders traditionnels et d’éminents Guides religieux, des membres des organisations de femmes et de la jeunesse.

Principaux résultats atteints :

  • validation de la Stratégie Régionale de Communication pour le Changement Social et de Comportement
  • développement des messages et supports de communication
  • élaboration et validation de la Feuille de route de la CCSC
  • fixation de la date et du lieu de la campagne médiatique régionale : 11 juillet 2017 à Khorogo (RCI)

A la clôture de l’atelier, le Coordinateur du Secrétariat Technique Régional du Projet SWEDD, Dr Justin KOFFI, dans l'interview qui suit, s’est dit « comblé » des résultats atteints et a promis de veiller à l’exécution de la Feuille de route :

« Vous savez que la communication occupe une place centrale dans tout projet de développement. Après pratiquement deux années de lancement, il était indiqué que la Coordination régionale et l’ensemble des pays et l’UNFPA organisent cet atelier pour peaufiner la stratégie de communication pour un changement social et de comportement. Nous avons travaillé sur deux ateliers avec la pleine participation de tous et de toutes. Toutes les couches de la société étaient représentées, les jeunes, les adolescents et adolescentes, les femmes, les hommes, les leaders religieux, les chefs traditionnels, les membres du Parlement, du Gouvernement.

Aujourd’hui, nous sortons comblés parce que nous avons pu en même finalisé la stratégie mais aussi développé des messages qui ne sont pas des messages parachutés. Ce sont des messages qui sont venus des cibles elles-mêmes et pour parler comme le Directeur Régional de UNFPA M. Mabingue NGOM, nous avons réussi à « PutYoungPeopleFirst » par ce que ce qui est adressé aux jeunes a été pensé et inspiré par les jeunes eux-mêmes.

Quel mécanisme  allez-vous mettre en place pour le suivi de la mise en œuvre de la Feuille de route ?

C’est le même mécanisme qui guide les actions du Projet et comme vous l’avez vu, nous avons décliné la stratégie à deux niveaux : le niveau régional et le niveau Pays. Nous avons demandé que dans le cadre de plans de travail conjoints que les Bureaux Pays UNFPA ont développés avec la partie nationale pour lui apporter un appui technique, que ces activités d’appui à la finalisation de la Feuille de route de Bamako soient inscrites en lettres d’or et nous au niveau régional nous allons faire en sorte que les Bureaux Pays UNFPA aient les moyens pour accompagner de façon efficace et efficiente la mise en œuvre rapide et concrète de cette Feuille de route. Nous voulons profiter du 11 juillet la journée mondiale de la population pour lancer la campagne régionale de communication. Nous comptons sur nos Bureaux Pays. Je lance un appel aux chargés de Communication des Bureaux Pays et aux Représentants pour ces activités de communication puissent être mises en exergue dans les Plans de Travail Conjoints que nous avons signés avec la partie nationale ».