Actualités

Mali : les nouveaux mariés sensibilisés sur la santé de la reproduction dans les centres d’état civil

3 March 2014
UNFPA representative Makane Kane and AMM president Boubacar Ba

Bamako, Mali – En vue de toucher un plus grand nombre de personnes dans la promotion de la santé de la reproduction au Mali, un pays à forte fécondité et où l’âge moyenne du mariage est de 16 ans (RGPH 2009), l’UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la population) a entrepris une approche innovante. Celle-ci permettra à 243 centres d’état civil de Bamako la capitale et de Kati de remettre à chaque nouveau couple marié une plaquette d’information sur la santé de la reproduction en sus de l’acte de mariage.

C’est dans ce cadre que l’UNFPA a remis 13 000 exemplaires de la plaquette à l’Association des Municipalités du Mali (AMM) qui les distribuera aux nouveaux mariés dans les centres d’état civil au cours de la cérémonie de mariage.

La plaquette sur la santé de la reproduction vise un objectif d’information et de sensibilisation des jeunes mariés sur les avantages de la planification familiale, le suivi de la grossesse et de l’accouchement, les méthodes de prévention des infections liées au VIH/Sida et les conséquences des pratiques néfastes comme l’excision.

Lors de la cérémonie de remise des plaquettes au siège de l’AMM, le président de l’AMM, M. Boubacar Ba a affirmé que les problèmes de population ne sont pas suffisamment mis au cœur des préoccupations des communes bien que le gouvernement ait procédé à la dévolution de la santé et de l’éducation aux communes dans 14 aires de santé dans lesquelles il vient de procéder à une répartition des sages-femmes.

« Les couples doivent être informés. Les informations contenues dans la plaquette nous interpellent », a-t-il conclu.

Le représentant de l’UNFPA M. Makane Kane a déclaré à son tour qu’il est possible d’éviter plusieurs formes de traumatismes liés à la santé sexuelle et de la reproduction grâce à la bonne information. « C’est l’objet de la plaquette que l’UNFPA voudrait mettre à l’usage des couples nouvellement mariés, » a-t-il dit.

Selon M. Kane, l’idée de production de ce document a germé depuis le passage de la population malienne à 14 millions et demi d’habitants, selon le Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH 2009).

La population malienne est caractérisée par sa jeunesse. Son accroissement constant s’explique par une forte fécondité (en moyenne 6 à 7 enfants par femme), une baisse constante de la mortalité, le retour des Maliens de l’extérieur et l’arrivée d’étrangers de l’extérieur. A ce rythme, le Mali connaitra un doublement de sa population tous les 20 ans.

Dans cette perspective, a déclaré M. Kane, « il y a lieu de préparer les jeunes couples sur l’importance d’une vie sexuelle et reproductive responsable. Chaque couple est libre d’avoir le nombre d’enfants qu’il désire. Mais il est tout aussi important de veiller à préserver l’intégrité physique de l’enfant. Les recherches ont démontré que les pratiques néfastes comme l’excision, peuvent provoquer divers traumatismes notamment psychologiques, parfois la stérilité, et des complications liées à la grossesse et l’accouchement. Les difficultés pendant la délivrance peuvent provoquer une déchirure occasionnant ainsi une fistule obstétricale».

M. Kane a souhaité que cette remise des plaquettes soit le début d’un partenariat que l’UNFPA compte établir avec l’Association des Municipalités du Mali autour de trois axes stratégiques : état civil ; santé ; emploi des jeunes. Il a également annoncé qu’il faudra veiller à ce qu’au moins 30 % des ressources mobilisées soient affectées aux structures décentralisées dans le nouveau programme de coopération UNFPA-Mali.

Par ailleurs, rappelant l’intérêt que l’UNFPA attache aux jeunes, M. Kane a déclaré que l’UNFPA vient de monter avec d’autres partenaires, le programme jeunesse et résilience dans deux communes de Bamako (3 et 6) et dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao pour faciliter l’accès des jeunes aux connaissances et aux possibilités d’emploi.

 

En clôturant la cérémonie le président de l’AMM a souhaité que l’expérience des plaquettes SR pour la sensibilisation des nouveaux mariés soit étendue à l’ensemble des villes du Mali. Une idée favorablement accueillie par l’UNFPA.