Vous êtes ici

CONSULTATION NATIONALE SUR DEMOGRAPHIE, PAIX ET SECURITE

« La démographie, la paix et la sécurité sont connectés. Il n’y a pas de paix sans sécurité. ll y a des pays du Sahel où le budget alloué à la sécurité dépasse 30%. Pour avoir la paix, il faut la sécurité. Mais par contre, pour avoir la sécurité, il faut plutôt des investissements dans la population, particulièrement des investissements sur le capital humain. Il faut veiller à avoir un équilibre entre les investissements dans l'humanitaire, le développement et la sécurité. »

C’est la conviction du Représentant de UNFPA Mali Dr Eugène Kongnyuy à la clôture des travaux de la Consultation nationale sur Démographie, Paix et Sécurité que l’UNFPA Mali, en partenariat avec le Gouvernement malien a organisé le 19 novembre 2020, en prélude au Symposium sous régional prévu au Niger début Décembre 2020. Les conclusions des travaux seront transmises au Symposium de Niamey.

La Consultation a défini le lien entre Démographie et la stabilité et la paix au Mali. Les structures techniques, les PTFs, les jeunes participant aux travaux ont débattu de l’interrelation entre les questions démographiques et la paix.

A l’ouverture, le Secrétaire général du Ministère de l’Economie et des Finances Soussouri Dembélé a salué ce qu’il a appelé cette belle initiative de l’UNFPA qui vise à mettre à la disposition des décideurs (maliens) des éléments d’analyse pertinents en vue du renforcement de la paix et de la sécurité dans l’espace sahélo sahélien.

Pour sa part, la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies Mme Mbaranga Gazarabwe a déclaré que le Mali avec ses 20 millions d'habitants en 2020 soutenu par un taux de croissance de sa population de 3,6% par an, réalisera difficilement ses objectifs de Mali Émergent en 2030, l'atteinte des ODD et les objectifs de l'Agenda de l'UA 2063. Pour inverser cette tendance, il faut, selon elle, une intensification des investissements et un plaidoyer en faveur des jeunes en tant que levier principal de résilience, aborder les causes profondes des inégalités, de l'instabilité, de la vulnérabilité et de l'insécurité.

M. Mabingué NGOM, Directeur régional de l’UNFPA WCARO a réaffirmé qu’il s’agit de comprendre à travers des analyses statistiques la relation entre la démographie et la sécurité, et de développer des politiques et programmes de sécurité qui vont au-delà des symptômes, et de s’attaquer aux causes profondes de l’instabilité au Sahel.