Vous êtes ici

Protection des Survivantes des Violences Basées sur le Genre au Mali UN LABORATOIRE RÉHABILITE EQUIPE OPÉRATIONNEL AU ONE STOP CENTER DE BAMAKO

En partenariat avec la Coopération espagnole, l’UNFPA Mali a procédé le 17 juin 2020 à la remise d'un laboratoire réhabilité et équipé pour près de 120 millions FCFA, d'un véhicule et du matériel de prévention Covid-19 pour renforcer la qualité des services holistiques offerts au niveau du One Stop Center de Bamako

La cérémonie s'est déroulée au Centre de santé de référence de la commune V avec la participation du Représentant de UNFPA Mali Dr Eugène Kongnyuy, de la Cheffe de Mission adjointe de l'Ambassade d'Espagne au Mali Mme Margarita Boo représentant son ambassadeur, du Secrétaire Général du Ministère de la Santé et des Affaires sociales Dr Mama Coumaré et de son homologue de la Promotion de la Femme de l'Enfant et de la Famille M. Chiaka Magassa.

Dans son intervention le Représentant de l’UNFPA Mali Dr Eugène Kongnyuy a souligné que ce laboratoire, complètement réhabilité et équipé en matériels et équipements permettra au personnel médical d’effectuer les analyses biochimiques et sérologiques nécessaires dans un contexte médico-légal. Ces analyses faciliteront la prise en charge en un seul endroit des personnes survivantes de violence sexuelle et renforceront leur dossier pour les procédures judiciaires qui suivront.  Ce nouveau service est un pas de plus vers la lutte contre l’impunité des auteurs de violences basées sur le genre et permettra de donner une voix supplémentaire aux femmes, jeunes filles et tout autre survivants de VBG.

La cheffe de mission adjointe de l’Ambassade d’Espagne a rappelé que l’Ambassade travaille étroitement avec l’UNFPA pour assister les personnes survivantes de violences basées sur le genre et améliorer les capacités des structures en vue d’offrir des services de qualité.

Mme Marguerita Boo a émis le vœu de voir ce laboratoire rénové et équipé contribuer à "faire avancer la promesse", le slogan mis en place lors du 25e anniversaire de la conférence historique du Caire sur la population et le développement, qui s’est tenue au Kenya en novembre 2019 et qui a souligné les objectifs "triple zéro" à atteindre pour réaliser l'Agenda 2030, à savoir : · zéro décès maternel évitable · zéro besoin non satisfait de services de planification familiale et · zéro violences sexistes et pratiques néfastes.