Vous êtes ici

REMISE DES ONE STOP CENTERS A KOULIKORO ET KANGABA

Après Bamako, Kayes, Sikasso c’est la 2ème région Koulikoro qui a eu l’honneur ce 27 juillet d’accueillir la cérémonie de remise des One Stop Center à Koulikoro et Kangaba sous la présidence de la Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille Mme Wadidie Founè Coulibaly en présence d’une délégation de l’Union Européenne, du Système des Nations Unies représenté par Dr Eugène Kongnyuy de UNFPA Mali.

Intervenant au nom de Alain Noudehou Coordinateur résident du Système des Nations Unies, Dr Eugène Kongnyuy a d’abord rappelé qu’au « Mali malgré les efforts consentis par le gouvernement avec l’appui de ses partenaires, les indicateurs relatifs aux violences basées sur le genre sont très préoccupants.

La région de Koulikoro ne fait pas exception à cette situation. En effet, A l’instar des autres régions du Nord et du centre, la région de Koulikoro est affectée par la crise sécuritaire que travers le pays depuis 2012 aggravant le contexte favorable à une augmentation accrue des Violences Basées sur le Genre. A cela, il faut ajouter la persistance des pesanteurs socio-culturelles, l’exode massif des adolescents et jeunes pour des raisons économiques ».

 

Aussi, pour palier ces difficultés Dr Eugène Kongnyuy a souligné les efforts du Gouvernement avec l’accompagnement des partenaires à travers « la contribution du programme Initiative Spotlight à la lutte contre les violences basées sur le genre au Mali, qui a enregistré des résultats encourageants dont :

  • 10 One Stop Centers mis en place, équipés et doté de procédures opérationnelles standards validées et signées avec l’ensemble des acteurs concernés dans chacune des zones de mise en œuvre de l’Initiative Spotlight
  • Plus de 200 prestataires de services formés sur les quatre volets de prise en charge holistique des cas de VBG
  • 800 survivantes de VGB prises en charge selon l’approche multisectorielle
  • 61 000 personnes touchées par la sensibilisation et l’information sur les VBG ayant comme impact l’amélioration de leur niveau de connaissances sur la prise en charge globale des VBG
  • 926 leaders communautaires formés sur le signalement des cas de violences et leur orientation vers les structures appropriées de prise en charge holistique

Ces résultats ne sauraient passer sous silence les défis à relever pour gagner le pari d’une « génération sans violence basée sur le genre ». Dr Eugène Kongnyuy les a résumés en trois points, (i) l’élimination des causes et facteurs favorisants des VBG, (ii) l’accessibilité géographique et économique aux structures d’offre de services et de soins à tous les niveaux de la pyramide sanitaire et (iii) la réinsertion socio-économique des survivants qui sont dans le besoin.

Le 5 août 2021, la région de Ségou recevra à son tour ses One Stop Centers