Vous êtes ici

Restitution du Sommet de Nairobi sur CIPD25 LE MALI ENTEND RESPECTER SES DIX ENGAGEMENTS

Le Mali a organisé le 19 février 2020 la restitution du Sommet de Nairobi  conjointement organisé par les gouvernements du Kenya, du Danemark et de l’UNFPA du 12 au 14 novembre 2019 en présence d’une forte délégation nationale prise en charge par l’UNFPA.

La cérémonie s’est déroulée à l’hôtel Salam sous la présidence du Ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Population Adama Tiémoko Diarra, en présence de son homologue de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, du Directeur régional de UNFPA-WCARO M. Mabingué NGOM, du Représentant de UNFPA Mali Dr Eugene KONGNYUY et des participants au Sommet de Nairobi, notamment, les responsables des structures techniques nationales, les organisations de la société civile, les jeunes, les religieux, les communicateurs traditionnels.

Premier à intervenir, le Représentant de UNFPA Mali Dr Eugene KONGNYUY a rappelé que les pays et les partenaires étaient venus à Nairobi avec des engagements concrets et spécifiques sur les moyens de mettre fin aux décès maternels évitables, d'éliminer les besoins non satisfaits en matière de PF, de mettre fin aux violences basées sur le genre et d’atteindre les Objectifs de Développement Durable d’ici 2030 qui,  seraient difficile à réaliser si les objectifs énoncés dans le Programme d’action de la CIPD ne sont pas atteints.

Dr KONGNYUY s’est félicité de la qualité de la participation du Mali à cette rencontre de haut niveau et il a remercié le Ministre Adama Diarra pour son engagement personnel et son leadership dans l’organisation de la participation du pays Mali au Sommet de Nairobi.

Le Directeur régional de UNFPA WCARO M. Mabingué NGOM s’est appesanti sur les « résultats remarquables » du Sommet dont il a cité quelques exemples :

- L’adoption par 174 pays et entités de la Déclaration de Nairobi qui appelle à la réalisation des «trois zéros» transformateurs

- Une bonne vulgarisation du paradigme de dividende démographique à l’échelle mondiale

- Une mobilisation initiale de plus de 1 milliards de dollars US pour appuyer les Programmes de Santé Sexuelle et Reproductive ainsi que les Droits y relatifs

-L’engagement  du Secteur Privé à hauteur de 8 Milliards de Dollars Us

Pour Mabingué NGOM, entre 1994 et 2019, ensemble nous avons : réduit de 44% la mortalité maternelle. Il s’en est réjouit en disant que « pour chaque femme sauvée, c’est une famille, une communauté qui est sauvée » ; augmenté de plus de 25% l’accès à la planification familiale ; réduit de plus de 10% les VBG dont le mariage d’enfants.

Comme en écho à ces résultats, le Ministre de  l’Aménagement du Territoire et de la Population s’est dit satisfait des efforts fournis par l’UNFPA pour faciliter la participation du Mali à cette rencontre.

Nairobi, selon lui, restera comme un tournant décisif devant enclencher des actions permettant aux Etats de tirer profit du dividende démographique. Le Ministre Diarra a conclu en rappelant que le Mali a pris dix engagements à Nairobi et pour lesquels le pays est engagé à accélérer la mise en œuvre.